Archive de la ‘Photo’ Categorie

19 Mar
2015

Araignée miroir, le pouvoir de la boule à facettes

C’est peut-être ma fibre microbiologiste mais j’ai l’impression que plus l’on s’intéresse au minuscule et plus l’émerveillement est grand. La photographie macro permet ainsi de révéler le magnifique des petites bêtes et certains excellent dans cet art à l’image de Nicky Bay et de ses découvertes singapouriennes.

9500664870628

Ce ne sont pas des bijoux mais des araignées du genre Thwaitesia familièrement appelées araignées miroir ou araignées à paillettes. Ces motifs décoratifs servent à éloigner les prédateurs en provoquant la confusion.

Les facettes de cette boule à disco sont des petits miroirs constitués de cristaux de guanine. Ils sont produits par les cellules intestinales appelées guanocytes situées sous la « peau » transparente ou cuticule, de l’abdomen de l’araignée. A l’instar des caméléons, ces araignées peuvent changer de couleur en contractant des muscles rétrécissant la surface réfléchissante.

25 Déc
2014

Joyeux Noël, un sapin en bactéries!

La société de microbiologie américaine (ASM, rien à voir avec le rugby) a proposé cette année une expérience ludique à ses membres, dessiner un arbre de Noël avec des bactéries. A ce petit jeu, c’est Rositsa Tashkova de l’Université de Nantes qui a réalisé le plus joli sapin 🙂

sapin noel bacteries christmas tree bacteria

Joyeux Noël à tous

(et profitez bien de ces mouvements de foules pour propager gastro, grippes et autres maladies: un petit cadeau à moindre frais qui fait toujours plaisir)

17 Jan
2014

Un monument mémorial pour les rats de laboratoire

Cette sculpture, de l’artiste Andrew Kharkevich, se trouve près de l’Institut russe de la cytologie et de génétique à Novosibirsk, troisième ville la plus peuplée de la Russie et de la ville la plus peuplée de la Sibérie. Cette statue est destinée à commémorer les animaux de laboratoire utilisés dans le cadre de nos efforts constants pour comprendre la nature et le fonctionnement des êtres vivants.

J’ai l’impression que la recherche actuelle consomme moins d’animaux, que leur utilisation est plus raisonnée qu’elle a pu l’être durant les décennies précédentes. Je fustige cependant les extrémistes qui militent pour sa totale interdiction. (remarque, j’ai l’impression que l’extrémisme est la perte de la raison, ça ne peut rien avoir de bon). Pour les cosmétiques, ça coule de source, un artifice ne devrait faire encourir des risques seulement à ceux qui les utilise. Dans le cas de la recherche médicale, ils ont été et sont toujours indispensables.

A l’instar des animaux domestiques, les rats ont coévolués avec les hommes aussi bien pour l’apport de nourriture, depuis l’invention de l’agriculture, mais également pour la colonisation de nouveaux territoires.Où il y a des hommes, il y a des rats (Ça me donnerait presque envie de relire le bouquin de Steinbeck!)

Alors merci les rongeurs. De toutes façons au grand jeu de l’évolution, il y a de grandes chances que vous surviviez à notre espèce…

Source

Boinboing.net

19 Avr
2013

Macro d’insectes, avec des gouttelettes

Dmitriy Yoav Reinshtein est un photographe de 26 ans, originaire de Tel Aviv, en Israël. Vivant de l’art publicitaire et retoucheur créatif, une de ses passions personnelles est la photographie macro d’insectes. Passion relativement commune, des millions de clichés (toujours superbes) jonchent le net. La valeur ajoutée par Reinshtein dans ses compositions tient en la mise en scène de minuscules gouttelettes. Une petite touche supplémentaire d’imaginaire, poésie de la beauté du microscopique, vivant magnifiée en géant!

Source:

Petapixel.com

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious