Glasshouse Mountains

24 Sep 2005 | Pas de Commentaire »

Aujourd’hui c’est excursion dans les fameuses Glasshouse Mountains au nord de Brisbane. Cet ensemble de 13 montagnes disposées de manière concentrique sont les vestiges d’un ancien cratère de volcan.
Le périple pour s’y rendre est à la hauteur de la tache. Une première de train au cours duquel la densité de d’habitation décroît progressivement. L’heure d’attente pour prendre notre correspondance nous laisse une heure pour préparer un pique-nique. Dès que nous demandons des renseignements notre accent nous trahis et les gens intrigués nous demande notre origine. Les australiens sont vraiment accueillants et curieux quand nous leur déclarons notre origine. S’en suit inévitablement une discussion sur la Tour Eiffel… prisonniers des clichés…
Le second trajet en train ne dure qu’une demi-heure, et nous apercevons quelques une des différentes montagnes.
Notre gare d’arrivée est située dans un patelin de 660 habitants. Pas d’âme qui vive dans la rue, personne à qui demander de renseignements. Nous avons 6heures devant nous avant de prendre le train du retour. Parmi les différentes montagnes s’offrant à nous, nous en choisissons une pas trop haute (270m), pas trop loin et avec un nom rigolo… le mont Ngungun.
L’ascension commence plutôt cool sur un sentier avec un dénivelé me faisant une fois de plus regretter de ne pas avoir un VTT sous la main.

Par endroit, la roche, la terre et les racines se confondent en un conglomérat faisant nous rappelant que nous marchons sur une terre fossilisée vestige du continent ancestrale Gondwana. Nous marchons peut être sur la terre la plus vieille au monde !

La fin de l’ascension est plus éprouvante, l’inclinaison de la pente augmente et le sentier laisse place à un pierrier où la stabilité de chaque pas doit être éprouvé avant d’y porter tout son poids.

e long de la falaise s’ouvre une grotte faisant penser à une grande bouche béante de laquelle doivent sortir les chauves souris australiennes (je rajoute australiennes car leur taille est à la proportion de cette gigantesque île)

Les efforts ne sont pas vains car le panorama offert au sommet de la montagne est à couper le souffle.

Un petit goûter en haut de la montagne et c’est l’heure de redescendre. Le soleil commence à se coucher sur les montagnes et les kangourous sauvages viennent saluer notre départ… le retour en train a été folklorique et j’ai failli mourir de rire plusieurs fois… mais je vous raconterai tout ça demain…

Les commentaires, c'est bon! Nourris moi...

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious