Articles Taggés ‘Astropolis’

2 Sep
2008

Astropolis 2008 – Keroual

En ce denier jour de festival, pas mal de désistements, incontournables ou pas, mais aussi quelques bonnes surprises!

Ce samedi, la météo était constante et typique de la région: pluie ininterrompue. C’est à l’heure du diner et avec soulagement que le ciel a arrêté de nous éclabousser. Alors que la vaisselle était faite, les gourdes remplies, les barres de céréales accrochées en bandoulière et le tube de lait concentré dans la poche ventrale que débarqua la « surprise ». Le Gaptal, qui le matin était à l’autre bout de la France, arrive in extremis pour prendre sa ration du plat officiel DES Astropolis: le poulet au curry. Aussi bon en partant le soir, qu’au retour le lendemain matin.

Poulet au curry

Petite procession de voiture en direction du parc des expositions, transformé pour l’occasion en point de départ des navettes. Le voyage en bus jusqu’au bois de Keroual est toujours exotique , et fait partie intégrante de l’aventure. Ceux qui chantent à tue tête n’ont déjà plus de voix alors que d’autres sont tellement imbibés que je doute de leur capacité à rejoindre l’arrivée au bois: la route est droite mais la pente est forte… et surtout glissante! Le facteur boue aggravant les équilibres précaires !

Les originaires du Loir-et-Cher, presque majoritaire dans notre fraterie (quatrain représente, vive la poésie), n’auront pas eu peur de patauger dans la boue. D’autres avaient eu la bonne idée de porter des chaussures blanches. Je ne cite personne. D’autant plus que j’ai également fait mon boulet… un appareil photo chargé, mais sans carte mémoire :S Je n’avais pas pris le reflex pour être libre dans mes gesticulations. Pour info le prix de la meilleure photo remporte un pass à vie pour Astropolis!

Arrivés sans encombre sur le site, DJ Pone avait déjà bien entamé son set, épaulé par deux invités : Gérard Baste et Nikus Pocus, manque plus que Mr Xavier et Svinkels était au complet.

Durant la soirée, quelques petits tours dans la cour du château ont permis de se refroidir les jambes et diminuer le rythme cardiaque. L’ambiance y était idéale, profitant du set planant de Derrick May… qui a pendant 6h.

Astropolis 2008

La majeure partie de la soirée s’est déroulée au son de la drum & bass aux abords de la scène hip2drum. Elisa do Brasil & MC Youthstar, Sub Focus, et pour finir le mythique Shy FX… inventeur du tube Original Nuttah… entendu pour la première fois en 1993 ! Malgré le coté assez « formaté » de la drum, c’est un courant qui dure, plein d’énergie et mon moyen de défoulement préféré. En rajoutant la grâce, le sourire et le déhanché d’Elisa derrière les platines … je rentre en transe !

Le soleil est déjà levé ca n’arrive pas tous les jours en BZH mais la fête n’est pas terminée et le son continu, et bien nous aussi !

Après avoir eu du mal à quitter le bois de Keroual, la gendarmerie organise des contrôles d’alcoolémie : c’est mon dépucelage… score : 0.0

Astropolis 2008

Après un tour à la boulangerie et un peu de poulet au curry, fermeture des yeux vers 10h du matin, le cerveau sur un nuage. La dernière phrase que j’ai entendu avant de me coucher étant « merde, j’ai oublié de mettre des bières au frais pour le petit dej’ ». Moi je pense plus à la lessive 😀

Astropolis 2008

Lorsque les villes se dépeuplent et rentre en stase le we du 15 aout, Brest acceuille une drole de faune, créant cette ambiance magique.

C’est ça Astropolis ! Vivement l’année prochaine!

ET pour finir, un grand merci à tous d’être venus jusqu’au Penn Ar Bed, la terre des Korrigans, mangeurs de crêpes!

31 Août
2008

Astropolis 2008 – Vendredi

Avec l’augmentation soudaine du nombre de convives, un passage en mode mono de colonie de vacances s’est imposé… Organisation, distribution des pauv’ tâches afin de ne pas rester posés à la maison.

Un bonne balade en bord de mer.

Fuck the minou

L’astropéro sur le toit de la Carène.

Astropolis 2008

Les traditionnelles moules-frites

Et pour finir une séance ciné: Batman, The Dark Kinght

30 Août
2008

Astropolis 2008 – Jeudi

Après avoir commencé la semaine en couple, mais dans deux lits différents, la troupe commence à s’élargir en ce jeudi. L’arrivée de trois nouvelles personnes et surtout d’une demoiselle nous a permis de reprendre pied avec la réalité et surtout avec un langage un peu moins familier.

Astropolis 2008

Fini les revanches de revanches de NHL, les « paie ta chatte » et autres bite-bite. L’accueil devait se dérouler autour d’une tarte à la tomate, pour le plus grand plaisir de Sigmoun :S

Dans le cadre des concerts d’été, Astropolis investit le port de commerce pour les Jeudis du porC.

Astropolis 2008

Sigmoun était déjà accoutumé et sa tenue de camouflage (une bière en main et un sac dos rempli de bières) lui ont permis de passer pour un authentique autochtone à l’exception de la caquette orange fluo. Au point de vue musique, les réjouissances n’ont pas été folichonnes, surtout après l’annulation de dernière minute de Senor Coconut. Passé la deception du piètre spectacle de la grande scène et de l’artiste local Naab,

Astropolis 2008

les retrouvailles avec Peter Digital Orchestra se sont nettement mieux passées. J’avais eu l’occasion de voir cet énergumène en première partie de Birdy Nam Nam au mois de février, mais la salle était bien vide pour créer une atmosphère propice aux pitreries de ce clown… dommage, car seul, il arrive à faire le même boulot que les nouveaux BNN!

Astropolis 2008

26 Août
2008

Astropolis 2008 – mercredi

Me revoila après une longue trêve estivale. Etant resté à Brest durant les vacances, je n’ai pas eu l’occasion de haler ma peau… hors-mis les paupières dont la teinte à tourné vers le marron-violacé :S

Suite à vos demandes d’un billet concernant cette semaine de vacances, voici un court résumé de ce qui est racontable de la première journée.

Le début de la semaine avait commencé en présence de DarkTeub. J’ai eu l’impression de revenir une dizaine d’années en arrière, retrouvant nos bonnes habitudes de colocataires.

Astropolis 2008

La meute n’ayant pas encore débarqué nous avons commencé Astropolis en couple le mercredi soir.Au programme de cette inauguration un pique-nique dans le square du jardin Kennedy: nous avions apporté du saucisson, une quiche, de la salade, du raisin et du rhum arrangé. Nous avons donc picoré en profitant d’un mix très calme, de jongleurs, échassiers et cracheurs de feu.

A la tombée de la nuit à commencé la projection Sélectoramas 2006 et 2007… avec une pointe d’excitation au moment de l’appartion de la mascotte d’Astropolis 2006: le cowboy aux santiags rouges et juste au corps couleur chair.

La soirée s’est finie par la projection de Rize, un documentaire de David Lachapelle sur une « nouvelle » forme de danse hip-hip, à ranger à coté des traditionnels breaking, popping, locking, et freestyling. La cCalifornie est une nouvelle fois à l’origine de différents courants présentés dans ce documentaire: krumping, clowning et stripper dance. Tout était dit dans le générique du film: « Aucune image n’a été accélérée ».

Cette danse agressive et visuellement incroyable, alternative à la danse hip hop habituelle, prend ses racines dans les danses tribales africaines et se caractérise par des pas et des mouvements d’une vitesse et d’une difficulté inégalées.

Scrutez vos RSS, je suis reparti en mode posteur fou 😀

La suite demain… la pause du midi est terminée, je retourne bosser…

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious