Articles Taggés ‘Chronique’

27 Juin
2008

Bumcello – Lychee Queen

Sixième album pour Vincent Segal et Cyril « congopunQ » Atef,du groupe Bumcello. Le violoncelliste et le batteur croisent le fer avec une tribu internationale de fêlés de la cafetière (le chanteur de Geggy Tah, le trompettiste Ibrahim Maalouf, le flûtiste Magic Malik, Chocolate Genius, Blackalicious, Tower of Power, …)

La reine des lychees, dans la langue de Patrick Sébastien prend un chemin non identifié, quelque part entre P-funk, glam épique et opéra rock psychédélique… Histoire de mettre des mots sur cette musique!

Groove et funk balisent cet esprit très west coast, plus américain que français, dans la grande tradition d’un Zappa délirant.
Un tour de force cosmique pour une symphonie sidérale!

19 Juin
2008

Depth Affect – Arche Lymb

Alors que vient de sortir l’album Hero Crisis du groupe Depth Affect, j’ai décidé de vous présenter leur précédent opus: Arche Lymb, sorti en 2006. Ce quator breton, comprenant un VJ à plein temps, nous distille une l’electronica habile, fouillée, marquée par la puissance des mélodies et des rythmes hip hop déstructures. Cet univers sonore n’est pas sans rappeler les productions electro de chez Warp: en particulier les travaux des londoniens de Plaid. Les bruits, sons distortionnés distordus et rythmes triturés rencontrent de nombreux samples malinement intégrés à des mélodies entre ombres et lumières (j’aimerai bien voir voir ce que ca donne sur scène avec le VJ!)

Depth Affect jette des passerelles entre les mondes acoustiques, pop et hip hop (Honey Folkey, Wyoming Higway), et l’univers digital des mélopées électro (Blinzeln Blume, Vladgorythm suicide). Rappelant parfois Abstract Keal Agram (One Micron Bar Head) dans la façon d’invoquer les ambiances, les Depth Affect brouillent les pistes; jouant tantôt sur l’émotion (Perpendicular B-Boy), tantôt sur une rythmique beaucoup plus brute à la recherche de l’instantané (Dani Guimauve, Sarah Carbone). Le son devient de la matière modelée pour transmettre des émotions joie et d’exaltation, aux traits mélancoliques et brumeux.

Mes morceaux préférés: Sarah Carbone, One Micron Bar Head, Honey Folkey et Digital Valley… et vous?

Ressources:
Myspace
Un article des inrock
Quelques vidéos

3 Juin
2008

The Herbaliser – Same As It Never Was

Un pilier du label Ninja Tune vient de changer de crèmerie. The Herbaliser, réalise son premier album pour le label !K7. Musicalement il y a également changement d’étiquette (excusez ce jeu de mot un peu facile)

Quinze ans de collaboration pour ce duo londonien et voila le 8ème album: Same As It Never Was.

Une invité principale, la chanteuse Jessica Darling, oriente cet album sur les terres de la mouvance actuelle soul-funk. Sa voix enflamme cinq morceaux de l’album, dont Can’t Help This Feeling et le monumental morceau de clôture Stranded On Earth, véritable emblème de l’album, une ode jazz atmosphérique sur un beat abstract! Un peu comme si Fontella Bass, Ennio Morriconne et les Flyod s’étaient donnés rendez vous!

Un album de soul moderne, intemporel, qui devrait non seulement plaire aux fans mais aussi à un nouveau séduit par la génération nostalgie pop-soul popularisée par Amy Winehouse ou Mark Ronson. Brillant et excitant, organique et éclectique, Same As It Never Was garde néanmoins les racines Hip Hop du groupe.

Les instrumentaux sont comme toujours réussis, tel The Next Spot, véritable brassage 60’s et 70’s, entre un Quincy Jones et un Isaac Hayes façon blaxploitation!

Ressources
The Herbaliser – Siteweb
The Herbaliser – Myspace
30 Avr
2008

Portishead – Third

Onze ans d’attente, beaucoup de pages s’était tournées et Portishead était un chapitre qui semblait bien terminé… souvenir de la seconde moitié des années 90’….

Malgré l’attente et la nostalgiomélancolie des précédents albums, Portishead ne continue pas sur le chemin des langoureuses ballades bercées de cordes, marque de fabrique du groupe tout de même! Si le groupe n’a pas perdu la désespérance et la voix de son expressivité; la tonalité musicale, tournée vers l’expérimentation. Ce troisième album, sombrement intitulé Third, est plus nerveux et plus sombre que les précédentes productions. La musique s’est endurcie tout en gardant son spleen abyssal et son atmosphère plombée…

La première écoute est assez déroutante, certains morceaux sont construits de manière assez atypique et surprenante (Small). Plus d’énervement et plus de guitare électrique (Machine gun) .

Avant de faire peur aux fans acharnés, quelques morceaux permettront de se rattacher à des sonorités plus « traditionnelles » : Hunter, Nylon Smile, Threads ou bien quelques petites balades au son du Yukulele (Deep Water). Pour les autres morceaux il faudra plusieurs écoutes avant que vos oreilles dérangées accrochent ce « nouveau style ».

Le retour du trio de Bristol, ville berceau du trip-hop, annonce une déferlante pour l’année 2008: nouvel album d’Herbaliser le mois prochain, ainsi qu’une nouvelle galette au blé noir de Massive Attack pour la fin de l’année. Cette dernière phrase peut laisser nombre d’entre-vous sceptique, car cette rumeur court depuis 2004. Néanmoins ils sont en tournée tout l’été… Bon signe… à suivre…

Bonne écoute à tous… et n’hésiter pas à commenter ici votre écoute 😉

PS: article corrigé. Environ 1 faute par mot éliminées. Note pour plus tard ne plus poster au milieu de la nuit.

Follow Me!

Follow Me! Follow Me! Follow Me! Follow Me!

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious