Traçabilité d’huile d’olive, nanotechnologie et étiquette ADN

4 Juil 2014 | Pas de Commentaire »

Votre huile d’olive est-elle uniquement élaborée à partir d’olives?

La question est plus importante qu’il n’y paraît. Elle est souvent conseillée pour ses vertus bénéfiques pour la santé mais au cours des dernières années, les huiles de contrefaçon sont devenus légion. Au delà de la tromperie avérée, un produit sain coupé aux huiles frelatées peut alors se révéler nocif. L’huile d’olive est souvent coupée avec de l’huile végétale moins cher et déguisée à la chlorophylle et du bêta-carotène, les contrefaçons sont étonnamment difficile à détecter. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, l’Italie, seconde productrice mondiale, arrive à en exporter plus qu’elle n’en produit! Une véritable agrimafia s’est mise en place, achetant l’huile 0,2€/kg à l’étranger et la revendant 4€/kg. Tom Mueller dans son livre Extra Viginity avance que les bénéfices seraient supérieurs à ceux du trafic de cocaïne, pour des risques quasi nuls!

Traçabilité par étiquettes ADN!

Un nouveau projet de recherche en nanotechnologie espère changer cette situation. Les scientifiques de l’ETH Zurich mis au point des particules d’ADN magnétiques qui peuvent être encapsulées dans de la silice et mélangées à l’huile.

huile olive contrefacon detection vraie

L’ADN sert à stocker d’informations telles que la source et la qualité de l’huile. Contenant de petites particules d’ oxyde de fer, elles peuvent être facilement séparées de l’huile avec un aimant et l’ADN est amplifiés par PCR avant d’être lu par séquençage. Ces particules sont petites et bon marché, environ  0,02€ par bouteille. Cette méthode permet également de détecter la falsification: si la concentration de nano-particules ne correspond pas à la valeur d’origine c’est que d’autres huiles ont été ajoutées.

Bien que l’idée d’ajouter de l’ADN de synthèse dans votre huile d’olive ne soit pas appétissante, ces particules sont censées être consommées sans danger car la couche de silice empêche l’ADN d’être absorbé dans le corps. Silice et d’oxyde de fer additifs sont déjà présents dans les aliments comme le ketchup et le jus d’orange.

Sources

Publication dans ACS Nano

PopSci

Les commentaires, c'est bon! Nourris moi...

Follow Me!

Follow Me! Follow Me! Follow Me! Follow Me!

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious