Une chenille à tentacules

27 Avr 2015 | Pas de Commentaire »

Lors d’une récente expédition en Amazonie péruvienne @AaronPomerantz a découvert une étrange chenille et lui a crié dessus pendant des heures.

Mais pourquoi crier sur une malheureuse chenille?

Après être monté au sommet d’un arbre, surplombant la canopée, Aaron a appelé son groupe en contrebas et un mouvement devant lui a attiré son attention. Sur une branche à proximité, une chenille ne semblait pas vraiment apprécier le cri de l’hominidé et stipulait son mécontentement en déployant quatre étranges appendices tentaculaires. Cette réaction au bruit était si particulière que tout le groupe est monté à la cime de l’arbre et s’est mis à crier à tour de rôle pendant plus d’une heure!

Cette chenille appartient à la famille de papillons Geometridae du genre Nematocampa. répondant au nom vernaculaire d’arpenteuse à cornue ou de porteurs à incandescence, elles peuvent être trouvés en Amérique du Nord et de la région néotropicale.

David Wagner, dans son livre Caterpillars of Eastern North America note:

C’est difficile à imaginer mais Nematocampa imite les étamines d’une fleur. Alarmées, ces chenilles déplacent leur hémolymphe en filaments afin de doubler le longueur de leurs appendices [1]

Nematocampa chenille tentacules tentacule

Wagner propose que le mouvement des tentacules de la chenille est semblable à la façon dont les fleurs bougent lorsqu’elles sont soumises au vent. Ce comportement, et la structure afférente, pourraient avoir plusieurs fonctions:

  • Les tentacules s’étendent lorsque la chenille est alarmée de sorte qu’un prédateur (comme un oiseau) a une plus grande probabilité de pincer un tentacule, par opposition au corps. La chenille pourrait ainsi se laisser tomber afin d’échapper à l’attaque, de la même manière que la queue amovible des lézards.
  • Le soies, ou poils, situés à l’extrémité d’un long tentacule seraient de très sensibles détecteurs de vibrations capables de repérer les oiseaux ou les insectes émettant des sons à proximité [2].

Aaron ne pensait certainement pas avoir été embauché pour crier sur des chenilles mais ça fait une belle histoire pour cet organisme pour le moins bizarre!

[1] Wagner DL (2005) Caterpillars of Eastern North America. A Guide to Identification and Natural History. Princeton University Press, Princeton. 512 pp

[2] Sourakov A, Stubina M (2012) Scientific note: functional morphology of masquerading larva of Ceratonyx satanaria with notes on horned spanworm, Nematocampa resistaria (Geometridae: Ennominae). Tropical Lepidoptera Research. 22:53-59

Source

Rainforest Expeditions

Les commentaires, c'est bon! Nourris moi...

S’abonner

Recherche

Dans les nuages

Dernières photos

Lampad'oeil EscaLUlier EscaBealieuLator Passer'elle Couronne et pied de château InceBrou SaillePtion Cherche son fils? Le buisson de l'origine du monde

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Flickr
  • YouTube
  • Last.fm
  • Delicious